Vous visitez le pays ou projetez une installation ! l’eau minérale marocaine en bouteille devient un nouveau terrain de découverte pour beaucoup d’étrangers. Marché en constante progression, l’eau en bouteille dans le royaume chérifien est un marché novateur. La croissance est estimée à plus 10% chaque année. Bien que la population locale utilise fréquemment celle du robinet. L’utilisation de l’eau de source naturelle est quasi instantanée dans certaines situations. En effet, certaines régions ne peuvent se passer de ce mode de consommation pour différentes raisons. Les exemples les plus frappants sont :

  • Les régions de Khouribga ou Fqih Ben Salah où il existe une pollution au phosphate au cœur des nappes phréatiques causée par l’industrie minière.
  • Les villes du sud marocain dont l’eau de consommation courante est obtenue par le processus de désalinisation d’eau de mer
  • Des zones d’agricultures extensives concernées par l’usage répété de pesticides. Certaines de ces explications nécessitent donc la consommation d’eau minérale en bouteille pour des raisons de santé ou de goût.

Voici donc notre petit classement des meilleures eaux minérales marocaine suivi d’un petit éclaircissement sur son usage au cœur de cet article.

 

L’eau minérale marocaine en bouteille : un budget qui pèse pour les familles les plus modestes

 

Face à la méfiance de la population vis-à-vis de l’eau du robinet, le marché de l’eau de source et de l’eau minérale marocaine grimpe. Certaines régions étant plus favorisées que d’autres pour la distribution d’eau courante. Notamment, les localités proches du Moyen Atlas. Néanmoins, le pays fait face à un stress hydrique qui augmente avec le temps. Ainsi, le goût et la saveur de l’eau sont des critères qui poussent de plus en plus de Marocains à se tourner vers l’eau en bouteille. Plus particulièrement, pendant la période du Ramadan où la demande explose. Ici, la sélection d’une eau adéquatement satisfaisante devient une évidence pour hydrater le corps après de longues heures d’abstinence. Dans ce cas précis, soyez attentifs quant au choix des marques en fonction des apports en minéraux et oligo-éléments. Le Maroc étant connu pour la douceur de son climat et son excellente qualité de vie pour l’expatrié, l’eau y est tout de même cher. Bien que les fruits et légumes soient très abordables, la ressource vitale reste tout de même onéreuse pour les locaux. Effectivement, comparé à la France, le litre d’eau en bouteille coûte deux fois plus cher. Les familles doivent donc supporter cette charge avec des salaires beaucoup plus limités. De plus, le recours à cette eau devient indispensable dans certaines situations pour par exemple hydrater un nourrisson ou les personnes âgées.

 

Notre classement des meilleures eaux minérales et de source au Maroc

 

L’eau est une source de vie évidente dans le monde. L’inconscient collectif et le fantasme partagé d’une eau de montagne bonne et purifiée raisonne telle de la poudre aux yeux lorsqu’on la consomme. Telle n’est plus la réalité dans un monde ultra pollué. Pour envisager l’eau minérale marocaine, il faut donc comprendre tout l’écosystème dans lequel elle jaillit. La particularité de la richesse des eaux de source marocaines tient donc à la structure volcanique et alcaline des sous-sols de l’Atlas.

 

L’eau en bouteille Sidi Ali : la référence sur le territoire marocain

 

Sidi Ali est l’eau minérale la plus visible sur les spots populaires. Enfin, elle est aussi la meilleure en terme de saveur. Sous la chaleur ardente estivale, l’eau fraîche en bouteille de cette marque reste la plus plaisante et appréciable. Elle se rapproche vraiment des meilleures eaux en bouteille françaises. Imaginée sous un packaging très ressemblant à l’eau Évian, le groupe Oulmès chargée de la mise en bouteille n’a pas manqué d’argumenter sur sa pureté. Voici dans le détail la concentration en minéraux (mg/l) au cœur d’une bouteille d’1,5 litre :

  •  Calcium 13
  • Magnésium 9
  • Potassium 3
  •  Bicarbonates 104
  • Sodium 26
  • Sulfates 42
  • Chlorures 14
  • Nitrates 0.

Point négatif : La marque Sidi Ali est la marque la plus chère sur le marché marocain. Ce critère n’est pas anodin pour les familles nombreuses. En effet, un pack de 6 bouteilles coûte en moyenne 2,8 euros soit entre 45 et 50 dirhams la bouteille. Un boycott massif a déjà eu lieu dans le royaume à cause de son prix excessif pour la population. Néanmoins, cette eau minérale est dénuée de nitrate. Ce qui est une bonne nouvelle en matière de sécurité alimentaire.

 

Aïn Saïss : la seconde marque à forte valeur ajoutée

 

Cette marque d’eau minérale marocaine est la seconde la plus plébiscitée pour sa qualité. Contrairement à la précédente, elle a l’avantage d’être disponible sous bidon de 5 litres. Cette opportunité dynamise la maîtrise du budget. En effet, le pack de 5 litres vendue par 2 revient à 11,50 dirhams l’unité soit 24 dirhams pour 2 au lieu de 25. Ce format économique facilite notamment les consommateurs en recherche d’eau riche en calcium. Particulièrement recommandée pour les biberons ou la nourriture des nourrissons, vous trouverez ci-dessous, la liste des différents minéraux présents au cœur de cette eau :

 

  • Calcium 63,5
  • Magnésium 35,5
  •  Nitrate 7
  • Sodium 8
  •  Chlorures 19,8
  • Sulfate 3,8
  •  Bicarbonate 372
  • Potassium 1.

 

Au cœur de cet article, vous remarquerez que l’eau minérale marocaine à une très faible teneur en potassium. Pensez donc à combler cette carence en consommant de façon raisonnée de la banane.

 

Ain Ifrane : l’eau de source minérale naturelle à l’abri des pollutions

 

Ce sont du moins les promesses que défendent les marketeurs de la marque avec une interdiction d’exploitation minière ou industrielle à moins de 10 kilomètres des réserves d’eau. Ifrane connue comme la Suisse marocaine avec ses montagnes et stations de ski retranscrit toute sa noblesse et sa pureté à travers une eau de source marocaine authentique.

 

  • Calcium 67,73
  • Magnésium : 40,61
  • Potassium : 1
  • Chlorures : 10,65
  • Sulfates : 5,63
  • Bicarbonates : 402,6.

 

Sa richesse relative en bicarbonate en fait une spécificité pour lutter contre les acidités, les brûlures d’estomac et pour hydrater le corps en continu. Par analogie, les organismes d’analyse français considèrent une eau minérale riche en bicarbonate de sodium à partir du seuil de 600 mg/l.

 

Ain Atlas : même esprit et même philosophie

 

Cette eau de montagne naturelle est l’une des plus équilibrée qui soit pour une consommation courante et pour l’organisme. Le consommateur pourra donc retrouver au cœur de cette marque une eau naturelle marocaine faiblement minéralisée. En tant qu’eau bue au quotidien, elle est relativement efficace. Tout en adoptant un régime alimentaire équilibré, une eau de source naturelle comme Aïn Atlas fait amplement l’affaire. Si vous prenez soin d’intégrer tous les apports journaliers au cœur de votre alimentation, préférez-là.  Néanmoins, rechercher une eau naturelle marocaine fortement minéralisée doit s’analyser dans le cadre des apports que l’on donne à son corps.

  • Sodium : 48
  • Calcium : 18
  • Magnésium : 13
  •  Potassium : 8
  • Bicarbonates : 217
  •  Chlorures : 12
  • Sulfates : 8
  • Nitrates : 4.

 

Bahia : l’eau qui se démocratise au sein du peuple

 

 

L’eau minérale marocaine Bahia reste l’une des plus consommées pour des raisons économiques. Elle est à ce jour l’une des eaux les moins chers du marché. Elle possède l’une des minéralisations les plus faibles. Ceci ne doit pas être vu sous l’angle de la contrainte. Car le faible apport en minéralisation se compense par la nourriture et les repas équilibrés.

  • Calcium : 14
  • Magnésium : 8
  • Sodium : 27
  • Potassium : 2
  • Bicarbonates : 61
  • Chlorures : 46
  • Sulfates : 24
  • Nitrates < 1.

 

Cette eau de table que l’on peut qualifier de Cha3bi (populaire en arabe) est recommandée. Spécifiquement si vous ne pouvez utiliser l’eau du robinet pour préparer le thé traditionnel ou faire bouillir des pâtes ou du riz. C’est notamment le cas avec le dessalement de l’eau de l’Océan Atlantique dans la ville d’Agadir qui est désagréable et provoque des maux de ventre chez certaines personnes.

 

 

L’eau minérale marocaine Sidi Harazem : une déception pour nous

 

 

La ville de Sidi Harazem est connue pour sa source. Située à 10 kilomètres de la ville de Fès, elle est soi-disant connue pour ses vertus curatives : simple prétention ou superstition infondée ? En attendant, nous avons pu la goûter. A titre comparatif avec Sidi Ali et Aïn Saïss, elle est réellement sans intérêt. Pour nous et cela n’engage que nos propos, nous la trouvons relativement neutre voir atypique. Après avoir acheté un pack entier, nous avons même décidé de la délaisser. En effet, ses vertus hydratantes laissent à désirer. Nous dirions même que la soif évolue au fur et à mesure que vous la consommez. L’élément objectif pouvant prouver notre argument est sa forte teneur en sodium.

 

  •  Calcium : 70
  •  Magnésium : 40
  • Potassium : 8
  • Sulfate : 20
  • Nitrate : 4
  • Chlorures : 220
  • Sodium : 120
  • Bicarbonate : 335.
 
Aqua Fina : l’eau de table minéralisée par ajout

 

Marque appartenant au géant américain des boissons gazeuses Pepsico, Aqua Fina est la nouvelle eau minérale pour les Marocains sous-couvert d’investissements étrangers. Ayant pu flairer le potentiel du développement et de l’attractivité du marché de l’eau en bouteille au Maroc, la multinationale s’affiche ouvertement depuis peu sur les affiches publicitaires des ronds-points. Créant encore plus de concurrence dans le domaine de l’eau minéralisée au Maroc, Aqua Fina est une eau neutre qui a ouvertement été enrichie aux minéraux pour couvrir des besoins essentiels. Son potentiel et sa facilité à appuyer ses opérations marketing en feront peut-être l’eau de table la plus diffuse au Maroc. Préférence nationale ou attrait pour les marques étrangères, les habitudes marocaines pourraient se permuter. Notamment grâce aux élans de la jeunesse et leurs influences sur les nouveaux modes de consommation.