le quinoa, une pseudo céréale saine pour l'organisme

Pseudo céréale récoltée depuis le développement de la civilisation andine, le quinoa a longtemps été ignoré des Européens.

 En effet, la pomme de terre, les haricots rouges ainsi que le maïs ont immédiatement suscité l’intérêt des conquistadores pour leur qualité nutritive. Quant au quinoa, considéré comme le riz andin, il fut laissé de côté jusqu’au début des années 1980. Nous vous proposons donc de comprendre quels sont les bénéfices de cette herbacée? Et pourquoi l’intérêt à son égard fut si tardif?

 Le Quinoa: un féculent d’avenir

 Le quinoa ne rentre pas dans la définition des céréales. Cependant, cette plante est bien un féculent du fait de la présence d’amidon au coeur de son grain. Sa culture est relativement aisée. Ce qui facilite grandement la production. En effet, le quinoa est produit en altitude sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes. Les fluctuations de température dans cette région du monde font qu’il résiste bien au gel, au froid et aux forts rayons du soleil en montagne. De plus, la plante ne nécessite pas un apport en eau excessif.

 Tous ces critères cumulés font que le quinoa, tout comme le manioc, sont des aliments du futur capable de résister aux aléas du temps. Cette opportunité démontre que la plante peut être tirée du lot pour nourrir les générations futures dans un monde instable.

Un aliment bénéfique pour la santé

 Bien que le quinoa soit un féculent, c’est certainement son absence de gluten qui l’a rendu populaire. A une époque où l’intolérance au gluten monte en flèche, le féculent des indiens Quechuas est une alternative aux allergies. Et c’est certainement ce détail qui a poussé les espagnols au XVIe siècle à se désintéresser de cette pseudo-céréale. Tout simplement parce qu’il était impossible de transformer l’aliment directement en farine ou le panifier.

 Alors si le quinoa devient, aujourd’hui, un aliment intéressant, c’est parce qu’il recouvre, dans un premier temps, l’ensemble des huit acides aminés que le corps ne peut produire lui même. Pauvre en graisse, il contient une part importante de protéines ainsi que du fer. Ses qualités nutritives font que les exportations des pays andins vers l’Europe et l’Amérique du Nord explosent.

Quelques idées de plat à base de quinoa

Le quinoa se prépare en se rinçant à l’eau pour éliminer l’amertume de la saponine puis se fait bouillir.

Cuisiné comme le riz ou les pâtes, il reste assez neutre en goût après cuisson. Ce qui lui confère la faculté de pouvoir s’associer à un grand nombre de recettes. Tout simplement en ajoutant l’assaisonnement adéquate.

A titre d’exemple, le taboulet de quinoa est devenu un incontournable dans la gastronomie en France.

La recette proposée par boutique cosmétique Pause au Natur’elle consistera à combiner un mélange de quinoa (noir, blanc et rouge) à l’aide de choux de Bruxelles ainsi que de pavés de saumon sauvage. Le tout arrosé d’une chermoula marocaine (sauce d’accompagnement de viande et poisson à base d’huile d’olive, jus de citron, sel, poivre, ail, gingembre aphrodisiaque, paprika et coriandre). Cette sauce agrémentera parfaitement les autres ingrédients de la recette.

  Bonne dégustation et bonne découverte.

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous et recevez gratuitement 10% de remise sur votre première commande ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page
Add to cart