Le thé à la menthe marocain : une institution nationale

Le thé à la menthe marocain est une institution remarquable dans ce pays du Maghreb. Signe de l’hospitalité, de la générosité et du bien vivre ensemble, on aurait l’impression qu’elle existe depuis la nuit des temps. De la frontière mauritanienne jusqu’au détroit de Gibraltar, ce breuvage sucré et parfumé fait partie du patrimoine national. Il forge l’identité du pays à l’étranger.

Comment est né le thé à la menthe Na’na’ ?

Dans les faits, cette pause journalière bien méritée est plutôt jeune. Ancrée dans les mœurs, elle laisse pourtant présager le contraire. Nous vous en disons plus sur un peuple considéré comme l’un des plus grands buveurs de thé au monde.

A proprement parler, bien que le thé soit originaire de Chine, les marocains se sont appropriés la deuxième place du podium mondial. Ils se positionnent derrière les turcs. La célèbre boisson nationale s’est tout bonnement frayé un chemin suite à la guerre de Crimée opposant l’Empire des tsars de Russie à une coalition menée conjointement par l’Empire Ottoman, la France et le Royaume Uni entre 1853 et 1856.

Face à l’impossibilité de profité de leurs comptoirs en mer Noir, les anglais ayant depuis plus de 200 ans forgé un système mercantile notoire grâce à la célèbre « compagnie britannique des Indes orientales » contrôle la route des épices jusqu’en Inde et a fortiori le commerce du thé. Déjà à cette époque, le thé noir à la nigelle fait fureur au Proche et Moyen Orient.

Transitant vers leur base navale stratégique de Gibraltar, le Royaume-Uni cherche tout naturellement en période de guerre de nouveaux débouchés économiques. C’est tout bonnement vers les terres se situant 15 kilomètres au sud qu’il décide d’étendre leurs relations commerciales.

Le thé vert pénètre les terres chérifiennes et donnent naissance au thé à la menthe marocain.

Rituel typique autour du thé marocain

Le thé à la menthe marocain est présent à toute les tables. Il existe même certaines variantes  en fonction des régions du royaume ou des saisons.

A titre d’exemple, il est courant dans le haut Atlas marocain, aux alentours de Taroudant, de consommer le thé à la menthe accompagné d’un pistil de safran. Mais aussi lorsque l’hiver arrive d’incorporer le Chiba (feuille d’absinthe) rincé à l’eau froide puis mélanger au thé. Enfin, d’ajouter dans la théière le mélange flio (préparation en vrac pour tisane à base de menthe sauvage).

La préparation du thé à la menthe marocain peut paraître difficile. Cependant, ce n’est juste qu’une question d’habitude. Les ingrédients essentiels à la préparation sont bien évidemment les graines de thé vert ainsi que la célèbre plante odorante.

Chez Pause au Natur’Elle, fidèle à la tradition, nous optons pour la marque de graine à thé Sultan très populaire au Maroc. De manière générale, la menthe locale est beaucoup plus parfumée qu’en Europe.

D’ailleurs, pour la petite anecdote, il existe une localité nommée Na’na’ (menthe en arabe) située près de la ville de Béni Mellal où la menthe pousse à perte de vue.

Contrairement aux idées reçues, lors de la réception des hôtes, c’est le chef de famille qui prend en charge la préparation du thé.

Ce rituel dans les foyers urbains est souvent accompagné d’ornements dorés, de magnifiques verres à thé, de présentoirs à gâteau, de sfouf marocain ou de dattes.

Préparation de la boisson nationale marocaine en détail

Le thé à la menthe marocain se prépare traditionnellement dans un « berrad ». Ce terme désigne la charmante théière au style orientale dans laquelle l’infusion est servie.

Voici dans le protocole à suivre pour préparer le thé :

  • Verser deux cuillères de graines au cœur du « berrad » ;
  • Remplir d’un peu d’eau chaude pour éliminer les poussières ainsi qu’un peu d’amertume.
  • Vider l’eau puis ajouter une bonne poignée de feuilles de menthe décortiquée et prélavée ainsi que le sucre (le dosage est une question d’habitude).
  • Verser l’eau chaude et veillez à remplir le berrad
  • Placer le tout sur le feu et arrêter le lorsque l’eau en ébullition fait remonter les feuilles de menthe et les graines.
  • Servez le thé en levant la théière en l’air pour faire mousser le thé et dégager les saveurs puis remettez-le dans la théière. Répétez trois fois l’opération pour que le sucre se mélange correctement.

Votre thé à la menthe marocain est prêt à être dégusté par vos convives.

Subtil et parfumé, il facilitera la digestion après un repas copieux.

Généralement, les verres ne sont pas servis en entier pour éviter de se brûler les doigts. En revanche, personne ne vous refusera une deuxième ou troisième tournée de thé.

Add to cart