Macérât huileux de monoï solide et fleur de tiaré 100g

7,90

4 en stock

Catégorie :
Description

Description

Lorsque l’on aborde l’huile de monoï, on pense directement à Tahiti et aux îles du Pacifique. Produit sollicité pour la période estival, le macérât huileux de monoï peut s’utiliser tout au long de l’année. Nous vous donnons les recommandations en la matière pour sublimer votre peau et vos cheveux.

Le macérât huileux de monoï : le cosmétique phare de la pharmacopée polynésienne

 

En l’espèce, c’est le cosmétique naturel produit à partir de la célèbre fleur de Tiaré. Vous savez la fleur blanche au bouton jaune portée élégamment sur les oreilles des femmes tahitiennes. Enrichi à l’huile de coco, le macérât huileux de monoï est l’emblème de Papeete et des îles environnantes du célèbre archipel.

Depuis des siècles, les femmes tahitiennes utilisent idéalement ce produit naturel pour embellir leurs corps. En trempant généreusement la fleur de tiaré au cœur d’une solution d’huile de pulpe de coco, l’huile de monoï est née.

Il suffit d’une dizaine de jours pour former ce cocktail exotique dont l’arôme exquis fruite et adoucit la peau et les cheveux de façon extraordinaire. Car il faut le dire, le macérât huileux de monoï diffuse une odeur tropicale unique qui ravive l’odorat et plaît aux femmes. Riche en sens et en goût, sa brillance exceptionnelle saura donner raison et vitalité à l’épiderme et à la fibre capillaire.

 Zoom sur les vertus hydratantes du cosmétique naturel tahitien

 

Fréquemment utilisée en massage ou en onction à la naissance sur cette terre de lagon, le macérât huileux de monoï solide nous rappelle innocemment le petit dessin animé « Vaiana, la légende du bout du monde ». Certes, le macérât huileux de monoï est avant tout un produit ethnique et local tout comme la vanille de Tahiti.

Faisant référence à l’eau turquoise, au sable fin et aux cocotiers, l’huile de monoï est le best-seller pour bronzer au soleil.

Néanmoins, dans cette circonstance, elle ne convient pas aux peaux européennes qui risquent de rôtir en quelques minutes. En effet, elle ne protège pas des rayons ultraviolets.

Seulement, contrairement aux idées reçues, le cosmétique naturel polynésien ne s’utilise pas en premier lieu pour le bronzage.

Il permet d’entretenir l’hydratation de la peau ainsi qu’à nourrir les cheveux secs. Pénétrant rapidement le tissu cutané, il répare efficacement là où la sécheresse à causer des dégâts. Excellent pour lutter contre la peau de crocodile, il s’utilise sur toutes les parties du corps.

Expression sincère de la douceur des îles du Pacifique, l’huile de monoï est l’allié incontestable des cheveux crépus et frisés.

Le macérât huileux de monoï solide est facile à utiliser. Il s’applique, fond et pénètre directement sur la peau ou les cheveux.