Le chauffe cire est devenu un indispensable pour procéder à l’épilation à la cire chaude. Cet appareil permet de fondre la matière première avant de l’appliquer sur la peau à l’aide de bâtonnet. Aujourd’hui, la cire chaude excelle grâce à des senteurs très recherchées. Les plus communes sont la cire orientale enrichie à l’huile d’argan ou la cire brésilienne au beurre d’avocat. Néanmoins, l’épilation à la cire chaude nécessite des précautions. C’est donc ce point précis que nous souhaitons développer au cœur de notre contenu.

Épilation à la cire chaude : les soins fondamentaux à respecter au préalable

L’épilation à la cire permet d’avoir une peau résolument lisse. Elle affiche un rendu très qualitatif, nettement plus convenable que le rasage classique. Toutefois, il est important de bien prendre soin de la peau. Certes, celle-ci s’avère être douloureuse lors de son exécution. Il est possible néanmoins d’éviter des réactions indésirables comme les poils incarnés, les irritations cutanées ou encore les petits boutons. Pour ce faire, l’épilation à la cire chaude doit être bien préparée. Aussi bien les produits à utiliser que la peau qui fera l’objet d’un tel traitement. Puis, il est également primordial de bien chouchouter les zones concernées lorsque le travail sera effectué.

Les préparatifs nécessaires avant le rituel épilatoire

En premier lieu, il faut préciser que l’épilation à la cire chaude doit uniquement s’opérer sur une peau en bonne santé. Il ne faut pas procéder à ce soin beauté même en cas de coup de soleil. Certaines maladies de la peau peuvent aussi s’aggraver suite à une épilation à la cire chaude. La dermatite atopique ou encore les varices prononcées s’accentueront sous l’effet de celle-ci. Par ailleurs, les cicatrices sont également très sensibles à l’épilation à la cire. Lorsque les conditions sont bonnes, la séance beauté peut débuter.

Le moment idéal pour retirer les poils et le bulbe

Il ne faut pas se lancer hasardeusement dans une épilation à la cire chaude. La longueur des poils en l’occurrence conditionne la bonne exécution de cette opération. Elle doit être supérieure à 5 millimètres. En effet, le produit peinera à attraper les poils s’ils sont trop courts. 

Par conséquent, pour les habituées de l’épilation à la cire chaude, le mieux serait d’espacer les traitements de 3 à 4 semaines. De plus, les poils qui ressortent ne sont pas trop gênants du point de vue esthétique. Ils sont moins nombreux et surtout plus fins à la repousse. Ceci est dû au fait que l’épilation à la cire enlève les poils à leur racine.

Les personnes qui se lancent pour la première fois dans l’épilation à la cire auront logiquement des poils assez longs. Il faudra bien respecter les procédés d’exécution, entre autres l’application de la cire et les différentes techniques d’utilisation de la bande. Par ailleurs, les poils peuvent être trop longs lors de cette première expérience. Une zone précise devra nécessiter plus d’une tentative pour être complètement dépoilée.

Les soins essentiels pour la peau avant une épilation à la cire

La peau devra être correctement préparée avant une épilation à la cire. Comme on dit, il faut souffrir pour être belle. Pour être franche, ce type d’épilation est rarement indolore. Il est possible cependant d’atténuer les souffrances avec quelques astuces efficaces. Ces dernières préviennent même les effets indésirables de l’épilation à la cire chaude. 

Le gommage, techniquement appelé « peeling » ou encore l’exfoliation avec des produits désincrustants est obligatoire avant toute épilation à la cire. Ce procédé permet d’éliminer les cellules mortes de la peau. Le gommage exfoliant rendra l’épilation à la cire chaude plus efficace. Les pores seront davantage ouverts. Ainsi, les poils vont s’extraire plus facilement. Ils seront délogés avec leur bulbe. Ce qui évitera l’apparition de poils incarnés. Par ailleurs, il est essentiel de bien choisir le type de gommage à adopter (grains fins ou gros grains) en fonction de la zone du corps à traiter.

Ces soins de la peau peuvent être couplés à des astuces naturelles pour accentuer les effets désirés. Avant une épilation à la cire, prendre un bain chaud permet aussi d’ouvrir les pores. Vigilance ! Cependant, il faut que la peau soit parfaitement sèche avant de commencer. Par ailleurs, il est possible d’appliquer, en plus de la cire, un peu de talc pour atténuer encore plus la douleur et éviter les irritations cutanées.

Les gestes réflexes à adopter après une épilation à la cire

Lorsque l’épilation à la cire chaude est exécutée dans les règles de l’art, la peau devient parfaitement lisse. Quelques effets indésirables peuvent cependant surgir, dont notamment les irritations ou encore les démangeaisons. Il devient très important par conséquent de bien veiller sur la peau traitée. Certains produits spécifiques s’avèrent être indispensables, tandis que d’autres sont à bannir. La peau ne devra pas par ailleurs être trop stressée. Pensez donc à utiliser de l’huile hydratante pour adoucir la zone. Puis à appliquer de l’huile d’œuf de fourmi. Cette huile dite « épilation définitive » ralentit la repousse des poils jusqu’à disparition totale.

Des traitements supplémentaires après ce soin beauté 

L’exfoliation sera à reprendre après une épilation à la cire chaude. Elle préviendra notamment l’apparition de poils incarnés, mais également celle des bosses en surface à la repousse. Les produits de gommage conviennent parfaitement à ces soins après épilation à la cire. Il est aussi possible d’exfolier la peau avec une éponge naturelle Konjac. L’objectif sera notamment de désobstruer les canaux de croissance des poils.

En complément du gommage, il est aussi essentiel de bien hydrater la peau épilée à la cire. Les produits d’exfoliation peuvent justifier de ces capacités. Dans le cas contraire, le mieux serait d’opter pour des crèmes spécifiques comme les laits pour le corps. Les formules à base de panthénol non grasses contribuent aussi à l’apaisement de la peau après une épilation à la cire chaude. 

Pour information, il faudra éviter les crèmes trop nourrissantes sur la peau, surtout juste après l’épilation. Ceci favoriserait l’apparition de réactions cutanées. Par ailleurs, il est aussi possible de traiter la peau avec de l’eau thermale. Ce soin permet notamment d’éliminer les sensations de picotements et même les douleurs prolongées suite à l’épilation à la cire. Au besoin, remettre du talc prévient la survenue des boutons tout en apaisant la peau.

Bien protéger la peau après une épilation à la cire

Outre les différents traitements et soins après une épilation à la cire chaude, il est également primordial de bien protéger la peau. Si certains produits sont bénéfiques, d’autres lotions de beauté sont à éviter. Elles concernent notamment les maquillages ou encore les déodorants. Ces derniers renferment souvent de l’alcool qui agressera davantage la peau épilée. 

Les agents nocifs pour la peau ne se résument pas seulement aux produits cosmétiques. Les facteurs externes sont aussi à surveiller de près. Notamment les coups de soleil. Il sera donc essentiel de bien se couvrir après une épilation à la cire. Une forte exposition au soleil amènera rapidement des rougeurs, signes d’une irritation de la peau. Par ailleurs, l’on évitera aussi tout contact avec des composés chimiques comme le chlore.

Enfin, après une épilation à la cire chaude, certaines séances de beauté ne seront pas possibles. Le sauna en l’occurrence agit comme les rayons du soleil. Il génèrera des réactions indésirables sur la peau. Même les douches chaudes sont à bannir durant les jours qui suivent l’épilation à la cire. L’on préfèrera des bains à l’eau tiède. En complément, les mousses de douche ou encore les savons à utiliser doivent être les moins agressifs possibles.