A l’échelle monde, il faut bien se rendre à l’évidence et croire que oui. En considérant beaucoup de secteurs clés de l’économie, nous remarquons que le mois consacré au jeune au cœur du calendrier hégirien est une période clé pour beaucoup de secteurs de l’économie au Moyen Orient, en Asie, Afrique du nord et même en France. Un petit peu plis de lumière, nous permettrait de comprendre comment tout le marketing orienté au cœur d’un mois très spirituel est en train de faire exploser les chiffres de l’économie à cette période.

Le Noël occidental, quant à lui représente des chiffres aussi conséquents. Cependant, la période du Ramadan est quant à elle très spécifique. Elle représente un élan de consommation qui se vit tout au long de la journée. Et c’est ce que nous vous proposons d’’observer dans le détail.

Le Ramadan : une période propice pour les grandes surfaces en termes de chiffre d’affaires

Sans explorer les pays musulmans, il suffit de voir opérer toutes les opérations marketing des hypermarchés français qui n’attendent que ça pour augmenter leur chiffre d’affaires de 20% sur le mois. Une aubaine qui laisse aussi bouche-bée les non-musulmans qui ne comprennent pas toures les opérations commerciales enrôlant l’économie du Ramadan. Eh oui ! Le personas musulman qui représente le client idéal pour les marketeurs est aujourd’hui représenté par la femme voilée qui est celle qui fait les courses. Il suffit donc de voir les rayons stratégiques organisés en tête de magasin. « Ras El Hanout » comme diraient les anciens qui signifie littéralement « tête de magasin » en référence à l’épice pour préparer le couscous. Tout cela pour vous dire que les commerciaux ont tout organisé. La séance en magasin s’ouvrira sous un étal de feuille de brik, semoule, datte, charcuterie halal, graines à thé… pour finir au rayon Cristaline et boissons.

Bien avant l’heure de la rupture du jeune, la carte bleue est déjà prête à fumer. Cette opération pour une majorité de foyers musulmans en France sera coutume. Certains affirment doubler voire tripler leur budget nourriture pendant le jeune. Les expressions 1e, 2e et 3e round ont bien été trouvés pour affronter la multiplicité des repas pendant la nuit.

Chez Pause au Natur’Elle, le Ramadan, c’est le mois des économies. On s’empresse de rompre le jeune et on retarde le Sahour. La prière et la lecture prévalent sur le gavage.

Ce comportement qui n’est pas celui recommandé dans la tradition prophétique s’est généralisé. C’est lui en premier qui stimule l’économie des grandes surfaces et des marchés en pays musulmans. Vous remarquerez d’ailleurs qu’à cette période les prix augmentent ostensiblement.

L’économie du luxe : un montant explosif au Moyen Orient pendant la période du jeune

Dans les pays du Golfe, la nuit laisse place à la journée torride et suffocante pour profiter des moments de shopping. Les principales places financières comme Dubaï, Doha ou Ryad offrent tout un cadre idéal pour que les consommateurs puissent profiter d’une température plus agréable. Les magasins de luxe affichent donc portes ouvertes après les prières du Tarawih. Cet instant marque donc une période transitoire pour déguster des glaces et boissons fraîches puis pour aller aussi faire des achats dans les boutiques de luxe.

Comme le cite certaines sources, les ventes augmentent à cette période de 36% sur le mois. Certaines grandes marques de grand couturier en ont même profité pour personnaliser des vêtements aux coutumes locales. C’est le cas de Dolce & Gabbana qui propose des gammes de hijab spécialement pensé pour la clientèle féminine.

L’Aïd El Fitr pour faire culminer les ventes

Particulièrement en Chine où le marché du détail exerce une pression considérable face à la demande croissante des commerçants. N’oublions pas que même les qamis sont aujourd’hui fabriquées au cœur du pays usine-monde. Tous les ustensiles qui vont ambiancer le mois du Ramadan et la fête de l’Aïd en provenance de Chine vont donc être soumis à une onde de choc déjà deux mois auparavant. Avec une population qui frôle les 2 milliards d’individus, les musulmans sont donc un marché exponentiel notamment dans le cadre des fêtes religieuses. Concernant l’Aïd El Adha, les fermiers néo-zélandais et australiens se félicitent des volumes considérables d’exportations ovines jusque dans les rues du Caire.

En France pour terminer le mois de jeûne, les dix derniers jours sont aussi l’occasion de faire le plein de cadeau au cœur des boutiques en ligne dédiée à la cause. Depuis bien une dizaine d’années, beaucoup de partenaires s’efforcent de répondre à la demande croissante de la communauté musulmane pour offrir une gamme de produits islamiques variées.

Parmi les nouveautés, on retrouve des produits très intéressant comme :

• Les veilleuses coraniques
• Puzzle et jeux ludiques
• Accessoires d’ambiance
• Jeux de société…
Décoration d’intérieur

Les boutiques communautaires fournissent des efforts considérables pour développer leur offre. D’ailleurs des sites entiers proposent des cadeaux thématisés sur le genre en fonction des tendances masculines et féminines musulmanes.