Le monde agricole regorge de bienfaits et vertus en tous genres. Cet univers se déploie sous nos yeux en autant de plantations de vergers et de surfaces agraires diverses et variées. Il est un fait que cette noble activité est à la base de toute société. En effet, jusqu’à des temps peu reculés encore, la majorité des populations s’y consacrait afin de couvrir leurs besoins vitaux. Avec l’apparition de l’ère industrielle étendue à toute l’agriculture, ce savoir-faire ancestral est tombé dans les mains d’une minorité. 

Pourtant, il est un arbre dont l’attachement semble perdurer à travers les âges. Dans les mains d’un peuple qui l’affectionne, le palmier dattier est ce bel arbre qui trône au milieu du désert. La phoeniculture est un pratique plurimillénaire. Elle serait même la première forme de cueillette connue. Avec ses gracieuses ramures, notre arbre prestigieux a nourri des générations au travers du Moyen-Orient, de l’Orient et du Maghreb. Intéressons-nous donc à cet arbre généreux pour découvrir la variété de datte parmi les plus prestigieuses.


Le doigt d’or ou Deglet Nour

Cette appellation viendrait des arabes qui nommaient le fleuve Tigre « Deglet ». Autrement dit « doigt ». La célèbre variété de datte du grand Sahara, allongée par nature, tient donc une apparence anatomique qui lui confère son nom. Son aspect lumineux ”nour” qui la caractérise, vient de sa brillance et de son aspect translucide. Il est à remarquer que, exposée à la lumière, on en perçoit le noyau. 

L’origine la plus ancienne connue de cette variété de dattes viendrait selon des sources des alentours de Biskra en Algérie. Dans ce lieu, elle y pousse dans l’oasis dit de Tolga. Géographiquement, on trouve la Deglet Nour en Algérie notamment dans les régions des Zibans, de Souf et d’ Oued Righ. On retrouve également des palmeraies de Deglet Nour dans la wilaya d’Ouargla située dans la région de Touggourt. Cette datte se cultive encore dans le bas Sahara. 

L’Algérie est le premier producteur mondial de cette variété. Afin d’illustrer l’importance de ses cultivars, sachez qu’elle comptabilise autour de 18 millions de palmiers dattiers.

En Tunisie, on la retrouve dans les régions du Jérid et de Nefzaoua. D’ailleurs, la pâte de datte obtenue à partir du fruit est très prisée en pâtisserie tunisienne.

La Deglet Nour est fortement appréciée des populations locales et à l’étranger pour sa mollesse et sa peau fine. Fraîche, la Deglet Nour contient 70 % d’eau. Exportée massivement vers l’étranger, en 2009 l’Algérie en aurait exporté 240.000 tonnes. C’est une variété de datte que l’on trouve très facilement en France grâce à la multitude de sociétés spécialisées dans l’’import-export entre les deux rives méditerannéennes. 

La variété de datte Medjoul

Voici une autre datte de renom qu’est la Medjoul. Cette variété de datte est aussi la plus chère sur le marché. Elle est surnommée ”reine des dattes”. Vous la trouverez certainement si vous vous rendez à une cérémonie de mariage maghrébin. Actuellement, elle est tout particulièrement appréciée à Dubaï où elle semble avoir séduit sa population pour sa texture crémeuse. Cette datte surprenante quant à la qualité de son goût est originaire du Maroc. Elle est originaire de la région d’Errachidia. On la trouve aussi dans l’oasis de Tafilalet situé au sud-est du pays chérifien. Elle est une grosse datte par rapport aux autres, de forme ronde ou ovale. Elle se caractérise de par sa couleur d’un brun orangé à foncé. Certains iront jusqu’à qualifier son goût de miel et même de confiture de marrons. 

La variété de datte Médjoul a été introduite aux Etats-Unis en 1927 par un cultivateur américain. Celui-ci avait alors sillonné le Maroc afin de dénicher une variété de datte à cultiver en Californie. Ce projet ayant depuis largement prospéré, la datte Médjoul américaine concurrence aujourd’hui directement le marché marocain et israélien.

On retrouve également des palmeraies de datte Médjoul en Cisjordanie et au Mexique.

La Bahri

La variété de datte Bahri se cultive en Arabie Saoudite dont la ville de Médine. Elle est très prisée des consommateurs pour son goût de « café au lait » mélangé d’arôme de miel. C’est une datte dont la texture rappelle le beurre et dont la peau lisse est agréable à déguster. Par ailleurs, cette datte est munie d’un certain croquant. Son goût diffère nettement des dattes de couleur brune. Vous pouvez la reconnaître à sa peau claire, à sa petite taille ronde ou ovale aisi qu’à son aspect ridé. Elle est la plus consommée des dattes de la péninsule arabique.

Seulement, la bahri est rare sur le marché. Cela en raison de son temps de récolte qui est extrêmement réduit. En effet, sa récolte se produit chaque année uniquement au mois de septembre ainsi qu’au début du mois d’octobre. C’est une variété de datte peu sucrée qui peut, à la différence d’autres, être dégustée à un stade précoce de maturation. A ce stade, on la trouve encore de couleur jaune. Elle possède en fait une double coloration, jaune et brunâtre qui se confondent parfois.

La ‘Ajwa

La ‘Ajwa est une variété de datte issue de la ville de Médine. Notre boutique en ligne la commercialise et s’en inspire pour produire une pâte à tartiner marocaine de grande qualité. Sa coloration fortement imprégnée de noir fait d’elle une datte qui se distingue des dattes brunes. De forme conique, elle contient peu d’eau puisque sa teneur y est de seulement 20 %. Pouvant atteindre jusqu’à 4 centimètres, la datte ajwa renferme une texture fine et revêt un aspect fripé de fruit séché. Elle tient un avantage de taille puisqu’elle peut être consommée par les personnes atteintes du diabète. En effet, sa composition en monosaccharides et en glucides fait d’elle une datte peu sucrée.D’un point de vue de gustatif, certains s’accordent à lui trouver une similitude avec le caramel ou la réglisse.

La Sukkari

Elle est une datte plutôt petite et d’aspect brunâtre dont la caractéristique principale est d’être extrêmement sucrée. Sa teneur en glucides en fait l’atout premier d’appréciation de certains consommateurs. Elle pousse en Arabie Saoudite, dans la région de Qassim, entre les villes de Médine et Riyadh. 

Une autre de ses particularités réside dans le fait qu’elle ne fond pas lors de la cuisson. Cette variété de datte fraîche est appréciée pour la confection de pâtisseries telles que smoothies et gâteaux. On l’utilise également pour fabriquer de la patte de datte. Somme toute, son goût fruité et de caramel ainsi que sa sensation de douceur en font une datte très présente sur le marché. C’est la baie exotique très répandue pendant la période du Ramadan. On l’apprécie particulièrement pour effectuer la rupture du jeûne.

La Safawi

Il s’agit encore d’une variété de datte médinoise et de sa région. La Safawi est caractéristique de par sa taille très volumineuse même si on la trouve aussi d’un calibre moyen. Comme la ajwa, on peut trouver des dattes de cette catégorie très noires mais aussi fortement foncées. Pour la reconnaître encore, il faut observer ses côtés dont certains sont translucides et son aspect légèrement ridé. Cette datte est moyennement sucrée et sa dégustation fait penser au contact d’un caramel à moitié mou. 

Pour tenter de décrire son goût, on peut la comparer à du sirop d’érable.

En définitive, il existe une variété de datte conséquente. Nous avons donc décidé de vous aiguiller au cœur de cet article sur les plus connus. Et ceci afin que vous puissiez une idée précise pouvant susciter votre achat dans les magasins spécialisés. 

Add to cart