L’état de la dentition est une représentation de la santé des individus. Lutter contre le tartre dentaire est donc une évidence. Des dents saines sont ainsi à l’image d’une personne en bonne santé. Dans nos sociétés contemporaines, une grande importance est attachée aux soins buccaux dentaires. Les nombreuses promotions publicitaires en sont l’expression même. Posséder un beau sourire est un facteur essentiel pour plaire en société. L’émail dentaire qui est ainsi mis en avant pour sa brillance, connaît pourtant un ennemi : le tartre. C’est pourquoi nous nous attachons ici à vous exposer le phénomène de sa production en milieu buccal. Cette optique a pour but de mieux appréhender cet agent, ceci afin de pouvoir bien le prévenir et pour le faire disparaître.

Comment se forme le tartre dentaire ?

Le tartre est un élément qui peut être apparent à l’œil nu ou non. Sa présence sur les dents est visible. Cependant, lorsqu’il se dépose au niveau des gencives, il peut être imperceptible. Concrètement, cet agent apparaît sous la forme d’un dépôt blanchâtre d’aspect collant et crayeux. 

Une minéralisation des bactéries en bouche

Il se forme lorsque les bactéries présentes dans la salive atteignent un état dans lequel elles se minéralisent. C’est sous l’effet de cette minéralisation, jointe à d’autres composants salivaires, que se réalise la formation de la plaque dentaire. Si l’on se représente le phénomène décrit sous un angle chimique, ce sont deux éléments qui entrent en contact. Ces éléments sont le calcium et le phosphate qui, en agissant uniformément, produisent une salive plus épaisse et plus dure. Autrement dit, le tartre est une calcification de la plaque dentaire. Il peut apparaître à n’importe quel endroit de la dentition, sur toutes les dents. Seulement, les incisives inférieures sont plus à même d’être impactées sur leur côté lingual. 

Le PH acide favorise la production au coeur de la zone buccale

Le tartre concerne toutes les tranches d’âges. Il varie dans sa production d’un individu à l’autre. Cette variation dépend de la flore buccale de chacun, soit dit, de l’acidité contenue dans la salive. Ainsi, un PH salivaire basique est plus en proie à une quantité de tartre importante. De plus, la qualité des soins buccaux accordée au quotidien à la bouche oriente également la production de tartre. Ceci, car les restes alimentaires contribuent à son développement. Une mauvaise hydratation est aussi responsable de l’augmentation du phénomène en interne. Mais aussi, certaines prises médicamenteuses ou certains traitements. Puis, l’alimentation joue ici un rôle essentiel. En effet, les personnes consommant du sucre et des sodas en abondance sont de gros producteurs de tartre. Le tabagisme et l’absorption de café conduisent de même à faire plus de tartre qui prend alors une couleur brunâtre. En plus de ces désagréments, ces facteurs sont aussi responsables de la mauvaise haleine

Lutter contre le tartre dentaire par divers procédés

L’élimination progressive du tartre relève du bon sens et de réflexes répétitifs. En suivant les recommandations qui vont suivre, l’action du tartre sera beaucoup moins conséquente dans l’avenir. 

L’importance du brossage dentaire à fréquence régulière 

Pour lutter contre le tartre dentaire à long terme, certaines solutions simples à mettre en œuvre existent. Veillez-donc dans un premier temps à accomplir un brossage optimal de votre capital dentaire après chaque repas. Celui-ci doit se réaliser sur l’intégralité des dents, en prenant le soin de frotter la face interne de la dent. Un bon brossage s’effectue toujours dans un mouvement d’aller simple, de la gencive vers la dent. Frottez toujours avec délicatesse pour ne pas abîmer vos gencives dont vous devez également nettoyer la surface lors du brossage. Débarrassez encore votre langue de ses impuretés au moyen de votre brosse à dent. A ce titre, les brosses à dents électriques sont toutes indiquées. Leur système sonique ou à pulsations combat efficacement la plaque en pénétrant dans les espaces inter-dentaires. Également, vous munir d’un hydropulseur vous permettrait de réaliser un combiné dentaire. Le jet d’eau de l’hydropulseur ainsi utilisé, débarrasse des petites particules coincées entre les dents. Enfin, l’utilisation du fil dentaire ou de bossettes est préconisée lors du lavage des dents afin de nettoyer leurs interstices. Cette zone de contact entre les dents est en effet inaccessible à la simple brosse traditionnelle. Si vous souhaitez parfaire le brossage entre les dents, l’utilisation du siwak bio est aussi d’une grande utilité.

Un rendez-vous annuel chez le dentiste

Le détartrage est une action qu’il est fortement recommandée d ‘accomplir chaque année auprès de votre spécialiste. Il vous aidera à lutter contre le tartre dentaire le plus difficile à éradiquer. N’ayez aucune crainte face à ce type de rendez-vous car le geste accompli est absolument indolore. Le but est de décoller le tartre présent là où la brosse à dent s’avère inefficace. L’objectif de ce geste est aussi d’effectuer l’ablation du tartre présent à la surface des gencives appelé ainsi ”détartrage gingival”. Suite au détartrage, les dents retrouvent de leur polissage d’origine. Dans la pratique, elles accrochent moins les aliments en surface. Un détartrage annuel est ainsi vécu comme une revivification de votre hygiène buccale. Vous pourrez ainsi remarquer que les morceaux calcifiés qui se décollent ont une odeur désagréable.

L’utilisation d’agents antitartre

La recommandation d’ingrédients particulier pour lutter contre le tartre figure parmi les méthodes efficaces. Ces remèdes miracles sont à privilégier en plus du brossage. Retrouvez l’ensemble des méthodes concernées ci-dessous.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude fait partie d’une famille de produits pouvant lutter contre le tartre. Celui-ci doit alors être utilisé avec extrêmement de modération car étant fortement abrasif. Une à deux fois par an donc, ayez recours à cet agent. Son action permet de faire diminuer de manière significative l’acidité buccale laissée par divers aliments. De plus, il optimise le blanchiment des dents. Le bicarbonate de soude s’utilise sur une brosse à dents humidifiée. Comme pour un lavage quotidien au dentifrice, nettoyez vos dents ainsi que les autres parties entrant dans le lavage. Laissez ensuite agir le produit une quinzaine de minutes. Ensuite, rincez à l’eau claire. 

Le citron

Cet agrume est utilisé ici, non pas pour détartrer directement, mais plutôt pour préparer au détartrage. Effectivement, après une friction d’une dizaine de minutes d’une tranche de citron sur ses dents, le tartre se ramollit. Il suffit ensuite de l’extirper par l’utilisation d’un cure-dent.

Le thymol

Le thymol est un véritable agent antibactérien. On le retrouve dans diverses plantes telles que le thym, l’eucalyptus et dans le menthol. Pour accéder à ses vertus antibactériennes, procurez-vous-en 5 grammes. Placez-le ensuite dans une contenant de 100 ml d’eau bouillante et patientez 10 min. Une fois refroidi, utilisez cette solution pour pratiquer des bains de bouche. 

Le guarana et le curcuma

Le guarana est une liane dont l’origine se situe dans la zone brésilienne de l’Amazonie. Le curcuma est quant à lui une plante herbacée rhizomateuse vivace. Son origine est asiatique, dans la partie Sud ou Sud-Est de l’Asie. La particularité de ces deux végétaux est qu’ils sont très riches en tanins bénéfiques à la prévention du tartre. Ils aident donc indirectement à lutter contre le tartre dentaire. Néanmoins, attention à l’épice indienne. A long terme elle marque de sa couleur l’émail des dents.

Le zinc

Ce minéral permet de réduire le dépôt de plaque. On peut le retrouver dans un dentifrice ou bien l’utiliser pour se rincer la bouche.